Accueil / Conseils aux voyageurs / Acheter un van en Australie : conseils et demarches
Road trip van australie

Acheter un van en Australie : conseils et demarches

Actuellement en route pour un road trip de 6 mois en Australie je souhaite vous livrer mes conseils pour acheter un van en Australie. Vous le savez, partir en Australie en Working Holiday Visa est chose très facile. Visiter le pays en van est facilité par la durée de vie des véhicules qui, comparé à la France est beaucoup plus longue. Vous pouvez trouver des véhicules qui ont 400 000 bornes et qui peuvent encore bien rouler. Des tas de jeunes parcours l’Australie en Van, l’achat et la vente sont donc très courant entre étranger.

Alors pourquoi acheter un van ? Premièrement parce que vous pouvez en avoir pour vraiment pas cher. Deuxièmement parce qu’il n’y a rien de mieux pour parcourir le pays (enfin si mais ce n’est pas le même prix). Un van est votre maison pendant votre séjour. Pensez donc à bien le choisir. Entre autres, après un petit calcul, il est préférable d’acheter un van si vous comptez voyager plus de 2 mois et demi dans le pays.

1 ère étape : rechercher un van

Avant de le départ :

Rechercher un van se prépare bien plus tôt que vous ne le pensez. Rechercher un van se fait lors du choix de votre ville d’arrivée. Après s’être renseigné sur la meilleure saison pour partir, c’est maintenant sur la bonne saison des vans qu’il faut vous intéresser. Il y’a toujours quelques vans à vendre mais pour être sûr de trouver le bon, le mieux est encore d’arriver dans une ville où le marché du van est propice à l’achat. Les villes les plus connus sont Perth, Melbourne, Sydney, Brisbane et Cairns. Si vous suivez bien les saisons, vous n’aurez aucun mal à trouver la bonne ville d’arrivée.

Rendez-vous sur GumTree (notre “le bon coin” australien). Vous aurez une première idée de prix et de ce qui se fait. Vous pouvez même anticiper et contacter les vendeurs depuis la France. Les vendeurs sont bien entendu des voyageurs comme vous en fin de trip. Attention tout de même, sur GumTree, vous trouverez beaucoup de vendeur Français qui ont la réputation de vendre leur van plus cher qu’ils ne l‘ont acheté (et que leur valeur) et de ne pas être très honnête. Si vous parlez bien l’anglais, je vous conseil d’acheter votre van à quelqu’un d’autres que des Français, le mieux est encore de l’acheter à des australiens sans passer par les plateformes en lignes.

Une fois sur place :

Une fois sur place, le marché vous est ouvert. Il y’a plusieurs façon de trouver un van :

  • Dans les garages spécialisé : il y’en a trois principaux en Australie, Travelers Autobarn, Jucy et Wicked. Ils vous proposeront de super van en location mais beaucoup trop cher pour l’achat. Si votre budget dépasse les 10 000 dollars, vous pouvez acheter dans ces garages. Vous aurez tout plein de plus qui vous garantiront sécurité durant votre séjour.
  • Dans les car market,  ce sont des parking où les vendeurs viennent la journée pour attendre un acheteur. Dans le même genre, vous avez des vans aux enchères dans ces même lieux. Une super occasion de trouver le van de vos rêve mais très difficile à trouver. Personnellement, j’en est trouvé seulement deux qui été malheureusement beaucoup trop loin du lieu où je vivais.
  • La dernière solution consiste à chercher dans la rue. Comme en France, beaucoup d’Australien mettent leur van sur le bord de la route avec un panneau “for sale”. Si vous tomber sur un de ces vans. En général, vous avez tout gagné. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez toujours arpenter les hostels ou les auberges où beaucoup de vendeurs viennent déposer une annonce.

La meilleure stratégie est la patience. J’ai visité 8 vans pendant presque 3 semaines avant d’avoir trouver le mien. Ne vous précipitez pas.

Le piège de l’immatriculation :

Le truc nul en Australie, c’est que chaque Etat a sa loi en matière de véhicule et d’immatriculation. Un van dépendra toujours du lieu où il a été immatriculé et ça, c’est LE piège. En Australie, il y a 7 états : La Tasmanie, Le Victoria, Le New South Wales, Le Queensland, le North Australia, le South Australia et le Western Australia. On appelle communément l’immatriculation la Régo (registration). La Régo est soumise à l’Etat d’enregistrement qui possède ses propres lois en matière d’achat/ventes de véhicules, ce qui complique un peu la chose. Dans la plupart des Etats, lors de la vente d’un véhicule, la loi veut qu’un contrôle technique du véhicule sois fait. Or ce contrôle technique dois être fait dans l’Etat même où le van est immatriculé. Donc, si vous voulez acheter un van dans le Queensland alors que vous êtes dans le Victoria, vous allez devoir rapidement monter dans le Queensland pour faire votre contrôle technique. Un peu difficile. Il est très important de prendre cela en considération lors de l’achat mais aussi lorsque vous voudrez vendre votre van. De la même façon si vous achetez un van à Adelaide immatriculé Victoria vous ne pourrez pas le vendre dans le Queensland.

Heureusement, une solution existe. Même deux solutions existent. La première consiste à acheter un van immatriculé dans le Western Australia ou le South Australia. Ce sont les deux seuls Etats où le contrôle technique n’est pas obligatoire à l’achat/vente. Vous verrez donc beaucoup de vans immatriculés dans ces Etats (heureusement). Mais si votre cœur à flashé pour un van immatriculé dans un mauvais Etats vous avez encore une solution. La solution consiste à changer l’immatriculation du van. Pour cela, vous devez vous rendre dans l’état de la nouvelle immatriculation, annulé la Régo actuel et ré-immatriculé le véhicule. Une solution qui s’avère un peu compliqué selon les Etats (surtout si on ne gère pas trop l’anglais), puis lorsque vous résiliez votre Régo, votre véhicule se retrouve sans immatriculation et ne peut donc plus rouler. Si vous voulez ré-immatriculer votre van dans un Etat qui nécessite un contrôle technique vous prenez le risque que votre van ne passe pas le contrôle et ne puisse plus rouler avant d’avoir payer une grosse sommes pour quelques réparations sommaire. Je suis moi même dans le cas où je souhaite changer l’immatriculation de mon van.

En résumé : Régo Western Australia ou South Australia = Good, autres Rego = bad

MISE A JOUR :

Lors de l’écriture de cette article, je venez tout juste d’acheter mon van. Quelques 3000 km plus loin, j’ai vendu mon van à Adelaide dans le South Australia et ma Rego Queensland ne m’a posé aucun souci. Comment faire ? Regardez mon article “Comment changer la registration de son van

2ème étape : visiter le van

Le premier conseil que je pourrais vous donner est assez logique mais l’on n’y pense pas toujours. En Australie, le soleil se couche assez tôt (vers 16h30-17h), donc le mieux est de prendre rendez-vous lorsqu’il fait encore jour histoire de voir la bête entièrement. Ensuite la visite doit se séparer en deux étapes :

Première étape : le moteur

LA première chose à faire est d’ouvrir le moteur et de demander à démarrer le van. Vous n’y connaissez rien en mécanique ? C’est pas grave, moi non plus. En voyant le moteur vous pouvez déjà voir si quelque chose vous semble louche. Ecoutez bien le moteur, si le son vous laisse une mauvaise impression, passer votre chemin. Faites de même si le van ne démarre pas avant le troisième essai.

Vérifier bien les pneus, jetez un œil sous le van voir si il n’y a aucune fuite. Une fois tous ça testé, demandez à faire un tour. Laissez conduire le chauffeur habituelle du van pour voir comment il a traité son van pendant son trip. Trouvez des montées et voyez si le van doit beaucoup forcer, tester la marche arrière et le parallélisme. Si tout va bien, la première étape est franchie.

Deuxième étape : L’équipement

[emaillocker]

Une fois le moteur contrôlé et validé, intéressez vous à l’équipement proposé. En général, les vans sont plutôt bien équipés. Renseignez vous, un van moyen devrait être équipé de :

  • 2 bidons d’eau ou 1 seul gros bidon
  • 1 bidon d’essence
  • 1 lit
  • de la vaisselle
  • un GPS
  • un Camps ou l’application Wikicamps.
  • des boites de rangement
  • 1 tables et 2 chaises

Voila l’équipement minimum qu’il vous faut dans votre van. Après bien sûr, chacun son petit confort. Pour en avoir un peu plus, vous pouvez trouver des van équipés d’une seconde batterie ou encore d’un évier ou frigo. Là c’est le top du top mais ces van sont en général vendu un peu plus cher (normal).

En Bref, la plupart des vans seront bien équipés et cela vous sera largement suffisant pour votre trip. Pensez en priorité aux moteurs du van. Pour vous aider, voila mon petit filtre de recherche :

  • Années : après 1987
  • Km : jusqu’à 350 000
  • Essence
  • Rego western Australia ou South Australia

Il y’a bien assez de van sur le marché pour pouvoir trouver le votre, ne vous précipitez pas et prenez le temps de bien choisir, ce sera votre maison pendant un bon moment. Voir mes conseils et démarches.

P.S : le truc super important, en Australie, les backpackers donnent un petit nom à leur van, choisissez bien le votre 😉

Toi aussi tu as envie de créer un blog ?

3éme étape : finaliser la vente

Une fois votre choix fait, il est temps de passer à la vente. Pensez toujours à négocier le prix. Vous pouvez facilement descendre de 500 dollars, plus c’est difficile.

Une fois l’accord validé, le vendeur vous donnera les papiers du van, de l’immatriculation (la régo) et vous fera un papier attestant qu’il vous as bien vendu le véhicule tel jours. Vous devrez remplir un formulaire de vente qui est généralement amené par le vendeur.

Passez ce cap là, le van est à vous. Vous pouvez dormir dedans de suite. Par contre il y’a encore deux petites étapes :

La Régo :

Tout simplement, il vous suffit de vous rendre dans le bureau officiel des transports le plus proche de chez vous pour demander une régo. Si vous êtes en dehors d’une grande ville, vous pouvez également aller au commissariat de police le plus proche. Il faut savoir qu’en général, votre van est vendu avec une rego d’une certaine durée. Dans ce cas là, vous n’aurez pas à payer de suite. Dans le cas contraire, n’achetez pas le van. Un van sans régo est vraiment trop risqué puisqu’il vous faut la plupart du temps un contrôle technique pour votre régo. Si votre van ne passe pas le contrôle technique, vous ne pourrez immatriculer votre van et donc impossible de rouler avec.

Vous devez vous rendre au bureau des transports pour faire le changement de propriétaire de régo. Vous aurez besoin de :

  • Une adresse fixe ( en général une auberge de jeunesse ou vous avez passé la nuit)
  • 3 preuves d’identité (votre carte bancaire australienne, votre carte française, votre passeport)

Vous devez payer un tarif qui varie selon le prix d’achat du véhicule. Nous avons acheté notre van 4200 dollars et avons payé 150 dollars pour le changement de propriétaire.

10 minutes plus tard, votre van est à votre nom, c’est parti mais ne vous découragez pas, vous pouvez encore faire un peu de paperasse.

L’assurance :

En Australie, tout les véhicules possèdent automatiquement une assurance. Il s’agit d’une assurance aux tiers corporel. Si vous blessez quelqu’un dans un accident, vous ne payerais pas ses soins. En revanche, vous payerez les frais pour son véhicule et le votre (aie aie aie). Pour cela, vous pouvez prendre une autre assurance pour couvrir un éventuelle accident. Quand on débarque de France et qu’il faut conduire à gauche avec un van énorme vieux de 30 ans, il vaut mieux avoir une assurance au cas ou.

Nous avons souscrit une assurance aux tiers matériels, feu et vole à notre banque, la Commonwealth pour 40 dollars par mois. C’est un peu cher oui mais il vaut mieux assurer. L’avantage en Australie, c’est que vous n’avez pas d’engagement, vous pouvez très bien résilier votre assurance à n’importe quel moment.

C’est parti, votre van est à votre nom, il est assuré, blindé d’équipement, c’est le moment de mettre les voiles. L’aventure commence réellement maintenant.

Ma propre expérience :

Après avoir cherché pendant 3 semaine à Brisbane en Juillet/Août, mon collègue et moi somment tombés sur tout est n’importe quoi. Nous avons même failli acheter un van qui est tombé en panne juste avant l’achat. Pour trouver notre van, en fait, nous avons eu énormément de chance. C’est en rentrant chez notre host Airbnb que nous l’avons trouvé, il était là, seul, garé avec son panneau “for sale”. A première vue, il était très vieux (1983) mais il affichait au compteur 83 000 km pour un premier moteur de 1982. Enormeee. Il appartenait à une australienne qui n’avait quasiment jamais roulé avec.

Au final :

  • Un van qui nous as coûté 4000 dollars avec contrôle technique et 4 pneu neuf.
  • 3000 bornes sans aucun souci excepté des petites fuites d’eau dans le toit.
  • Un van tout équipé avec cooker, frigo, évier et 3 places.
  • Un van vendu 8000 dollars (oui oui) après changement de la rego.
[/emaillocker]

Les photos de notre van en Australie :

van australie

notre van en australie

 

 

van en australie

roadtrip en van

interieur van

Pour suivre mon aventure en Australie, vous pouvez me retrouver sur ma page Facebook où je post régulièrement des photos de mon road trip.

Si vous avez des questions sur l’achat d’un van en Australie, je me ferais un plaisir de vous aider. 😉

 

Acheter un van en Australie : conseils et demarches
5 (100%) 1 vote

A propos Flo

Esprit libre et toujours l'envie de prendre la route pour un nouveau Road Trip, partir à la découverte du monde, de ses peuples, cultures et paysages est tout simplement pour moi la meilleure manière de vivre sa vie. J’espère te faire partager cet enthousiasme sur mon blog.✌️

Voir aussi

Digital Nomad

Comment attirer du trafic sur un blog en automatique ? ⛱

Est-ce que tu t’es déjà demandé comment faisaient tous ces blogueurs pour t’attirer sur leur blog …

2 comments

  1. J’aime beaucoup le ” je vous conseil d’acheter votre van à quelqu’un d’autres que des Français..”, ils jouent surement sur la confiance pour augmenter les prix. Originale le concept de car market, certaines journées doivent être assez longue.
    Un bon plan peut-être de racheter le van à des voyageurs qui quittent l’Australie et qui n’ont pas vraiment le temps. Il s’appelle comment alors votre van ? 🙂

  2. Coucou, pour le moment, notre van s’appelle “Rommy” en référence au premier australien qui nous as hébergé. On ne connaissait pas son prénom mais son wifi était “Rommy”. On connais maintenant son vrais prénom qui est “Guido”. Rien à voir lol.
    Beaucoup de van de dernière minute sont vendu en ce moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.