Accueil / Australie / Dans l’enfer du fruit picking en Australie
picking oignon australie

Dans l’enfer du fruit picking en Australie

J’ai passé 6 mois à parcourir la côte est de l’Australie en van. Avant mon départ, on m’avait dit que le pays était le paradis des backpackers, des voyageurs, des campeurs…etc. C’est totalement vrai, l’Australie est mon pays coup de cœur et je rêve de pouvoir y retourner. En revanche, on m’avait dit aussi de ne pas se soucier de trouver du boulot car le fruit picking est très rependu et facile à trouver. Le fruit picking c’est quoi ? C’est la cueillette de fruits et legumes dans des fermes ou grosses exploitations.

“C’est facile de trouver un job en Australie, tu trouveras facilement un boulot dans le fruit picking.” FAUX

Loupé, oui c’était vrai il y a 20 ans. Aujourd’hui, avec l’ouverture du working holiday visa, le pays est envahie de backpacker de tout horizon et les fermiers sont clairement les plus heureux parce qu’ils en profitent bien.

Bosser en Australie, pour moi c’était trouver une petite ferme perdu dans l’outback où j’aurai été seul avec mon collègue ; hébergés par une famille locale incompréhensible (oui parce que les gens dans l’outback, on ne comprend pas du tout ce qu’ils disent).

Le rêve.

Au lieu de ça, je me suis retrouvé une première fois à Bowen dans le nord du Queensland. Comment dire ? C’était une usine à backpacker, on travaillait 9h par jour quasi non stop à ramper dans les champs de tomate en plein soleil. Nous n’avions même pas le droit de mettre des lunettes de soleil car on ne pouvait pas voir la bonne couleur des tomates.

Nous avons fait 2 jours (oui je sais, on est faible) et nous avons préféré partir en croisière dans les Whitsundays.

Pourtant, un mois plus tard, nous sommes arrivés dans la petite ville de Gatton proche de Brisbane. Là, c’était vraiment l’enfer.

fruit picking van gatton australie
Campement de backpackers après une journée de fruit picking

Dans l’enfer du fruit picking à Gatton

Gatton, rien que d’écrire ce nom, j’en ai la chair de poule. En galère d’argent depuis notre dernière aventure à Bowen, on cherchait désespérément du travail dans une ferme.

On avait cherché du fruitpicking partout dans le Queensland.

Dans la canne à sucre à Mackay, dans les ananas à Kennedy, dans les huîtres à Cardwell et dans les bananes à Tully. Puis, j’ai fait l’erreur de répondre à une annonce sur GumTree (“le bon coin” de l’Australie) pour du fruit picking à Gatton.

[emaillocker]

Gatton est une petite ville magnifique entre Brisbane et Toowoomba. C’est le centre de la Lockyer Valley, réputée pour sa fertilité et du coup pour son nombre important de ferme. Un paradis pour le fruit picking quoi. Sauf que pas du tout.

gatton fruit picking

Gatton est une ville minuscule, il n’y a qu’un seul caravan parc qui fait aussi backpack hostel. Vu que le mec à le monopole, les prix sont hyper chers et si cela ne suffisait pas, les places sont réservées à ceux qui trouve du boulot rapidemment. Sinon, tu dégage. Si on oublie qu’il faut 2 dollars pour prendre 4 minutes de douche et que le courant saute tous les soirs, l’ambiance était plutôt sympa.

Toi aussi tu as envie de créer un blog ?

Heureusement, 20 minutes plus loin, il y’a un petit coin gratuit où dormir en van. C’est à Laidley. Laidley est un coin très sympa un peu perdu. Il y a 2 ou 3 caravan parc mais je vous conseil le “Laidley Caravan parc” (a voir sur votre Wikicamps). Ce camp est vraiment pas cher (environ 10 dollars la nuit), il possède des douches chaudes et propres mais aussi un espace séparé entre backpackers et voyageurs australiens. Nous étions d’ailleurs seulement 4 vans et c’est mon meilleur souvenir en caravan parc. Le couple de gérants est par ailleurs hyper gentil. Je recommande vraiment cet endroit.

A voir : le soir à 19h, on peut admirer les chauve-souris géantes passer au-dessus du camp.

Bon si on parlait un peu de cet enfer alors ?

picking oignon australie
Moi en train d’en chier grave dans les champs d’oignons

Début de l’enfer : les fraises

C’est parti !! Gatton, premier jour de boulot. Tu te souviens, j’avais répondu à une annonce sur le net pour cueillir des oignons. Et bien, déjà là, c’était des fraises. Notre job était de préparer la cueillette des fraises et nous devions nous occuper chacun d’une rangée de fraises. A la fin de la journée, nous avions récolté 48 dollars soit 8 dollars/h pour 6h de boulot.

On a fait grève

Et oui, je n’en suis pas fier, mais le lendemain, nous les français, on a fait gréve, même en Australie, on en est capable. Bon, le mot grève est fort puisqu’on était 4 ou 5 et que ça n’a pas duré très longtemps. Mais travailler pour gagner moins qu’en France alors que le coût de la vie est deux fois plus élevé, c’était clairement pas possible. Nous n’avons d’ailleurs jamais eu gain de causes. Mais, à la fin de cette histoire à Gatton, nous avons finalement touché que le moitié, soit 4 dollars de l’heure. Mais ça c’était avant qu’on comprenne où on avait mis les pieds.

Au fond du trou : la mafia de Gatton

Comment ça marche le fruit picking à Gatton ? C’est simple et ce n’est pas vraiment légal, pour cause, c’est une mafia Irakienne qui tient l’économie du fruit picking de la Lockyers Valley.

En gros, tu as ce qu’on appelle un contractor (mafieux) qui s’occupe de te trouver du travail chez ses copains fermiers. Tu n’as qu’a attendre le coup de fil. Dit comme ça c’est tentant. Mais non.

La plupart du temps, on te donne rendez-vous très tôt le matin sur le parking d’un super-marché. Ensuite, tu suis un convoi de van en mode Fast and Furious à travers les montagnes pour rejoindre une ferme. Avec notre van vieux de 30 ans, je te laisse imaginer. La ferme est à 10 minutes de Gatton sauf que tu faits un détour de 40 minutes pour la rejoindre. Pourquoi, simplement pour éviter les barrages de police qui cherchent justement à chopper les mafieux et à te chopper toi puisque tu bosses pour eux. Elle est pas belle la vie ?

Ensuite, tous les vendredi, tu doit te rendre dans une vieille maison dans le centre de Gatton pour récupérer tes sous en douce auprès du big boss. Mais sur le terrain, tu travailles sans jamais trop savoir combien tu est payé, au rendement ou à l’heure, chacun viendra te dire une version différente.

picking australie
Campement de backpackers sur une rest area

[/emaillocker]

Les jobs que nous avons fait :

  • Les fraises : ok on a déjà parlé, fuck off
  • Les Brocolis : c’est très dur de bosser dans les brocolis puisque tu ne peux pas souffler 2 minutes. Un tracteur avance derrière toi et tu dois couper et jeter les brocolis dedans. On peut se couper un doigt assez facilement et on marche dans la boue toute la journée.
  •  L’ail : ça c’est super cool, l’ail c’est facile, pas trop fatiguant et ça paie à l’heure.
  • Les oignons : Les oignons c’est la grosse industrie de Gatton et de la Lockyers Valley, on trouve des champs de tous les côtés. La mafia nous a même envoyé dans un coin paumé à 2h de Gatton pendant 1 semaine pour finir des champs d’oignons rouges et jaunes. Là, c’est plus clair, tu es payé à la bin et tu bosses autant que tu veux et quand tu veux. Mais pour faire des sous il faut commencer tôt et finir tard. Nous étions 5 pour une bin et nous avons réussi à gagner un bon salaire. Seul avantage, on mangeait de l’oignons à l’œil.

Nous avons tenu 1 mois à Gatton à bosser chaque jour dans un endroit différent, à dormir sur des airs de repos et prendre des douches dans des stations services. C’était pas toujours facile mais au final on a gagné assez d’argent pour repartir sans totalement perdre un de nos membres. Encore une bonne expérience en voyage 😉

Alors, Gatton, ça vous branche ?

barbecue australie
Barbecue à Laidley : il faut prendre des forces pour la cueillette

 

A découvrir  : Slang, le parler Australien

Dans l’enfer du fruit picking en Australie
5 (100%) 1 vote

A propos Flo

Esprit libre et toujours l'envie de prendre la route pour un nouveau Road Trip, partir à la découverte du monde, de ses peuples, cultures et paysages est tout simplement pour moi la meilleure manière de vivre sa vie. J’espère te faire partager cet enthousiasme sur mon blog.✌️

Voir aussi

Voyage à Cuba - découvrir Cuba - visiter Cuba (8)

Mon voyage à Cuba

Aujourd’hui, je laisse la plume à mon frère qui revient d’un voyage à Cuba avec …

4 comments

  1. Salut Flo,
    Je trouve ton article alarmiste pour celles et ceux qui vont tenter une expérience en Australie (et notamment fruit picking).
    OK ce n’est plus l’Eldorado.
    Mais il y a tout de même du travail. Et qui paie bien.
    Le tout, et c’est toujours le cas, c’est d’avoir le bon plan.
    Nous venons de passer deux années en Australie, on a travaillé près d’un an en ferme, et on s’est gavé !!!
    Des salaires mirobolants pour seulement 40H de travail à ramasser des framboises.
    Des taux horaires à plus de 40$ de l’heure.
    C’est tout à fait possible.
    Mais chacun à sa propre expérience du fruit picking, le tout c’est d’essayer 🙂
    Pour ceux que ça intéressent je vous propose mes bons plans à travers quelques articles sur mon blog : https://www.roadtrip-ozh.fr/category/jobs/
    Bonne chance à tous ceux qui recherchent du travail en ferme.
    Garder courage.
    Et profitez à fond 🙂

  2. Je comprend ton point de vue Julien. Ce n’est pas du tout ce que je dis dans l’article. On peut trouver sur mon blog au moins deux autres articles qui parlent de mon expérience en cherry picking qui c’est super bien passé. Cet article est vraiment spécifique à la ville de Gatton où la mafia local exploite clairement les backpackers. Après bien sur, il y a toujours des bons plans et si tu suis les saisons, ce n’est vraiment pas dur de trouver un bon job.

  3. Autant pour moi, étant tombé directement sur cette page de ton site, je croyais que cet article faisait office de bilan sur le fruit picking en Australie 🙂
    Mais tu as raison, la “mafia” est malheureusement présente dans de nombreux endroits, comme Gatton.
    L’idée, et je pense que ton article a ce but, est d’informer au mieux les backpackers, pour qu’ils évitent ce genre d’endroits.
    Bonne continuation à toi 😉

  4. Bonne continuation à toi aussi Julien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.