Tableau de bord / Carnet de voyage / Comment j’ai découvert la Serbie grâce au tourisme dentaire.
Timisoara

Comment j’ai découvert la Serbie grâce au tourisme dentaire.

Comme tous ceux qui sont passionnés de voyages, je rêve de destinations lointaines et exotiques. Cependant nous ne pouvons pas toujours voyager aussi loin, juste pour nous faire plaisir. Parfois, l’argent manque, parfois c’est le temps, parfois les deux. J’écris cet article à partir de ma propre expérience, pour faire découvrir aux lecteurs du blog voyage Make My Trip une destination proche et bon marché, mais malgré tout impressionnante.

Dans mon article je parlerai de la Serbie, mais presque chaque pays de l’Europe de l’Est peut vous offrir une expérience semblable à celle que j’ai eue dans ce pays.

Il y a trois mois que j’ai visité la Serbie et je suis toujours sous le charme – sinon je n’écrirais pas un article invité sur un blog de voyages. J’y suis allée sans me douter que je vivrai là-bas des moments inoubliables…

Je ne m’attendais pas à grand-chose parce que j’y suis allée me faire soigner les dents. Puisque je n’avais pas assez d’argent pour voyager et pour aller en vacances, j’ai décidé de faire du tourisme dentaire en Serbie, pour faire d’une pierre deux coups : un voyage et une obligation moins agréable. Je ne sentais pas cette euphorie qu’on ressent avant de partir en vacances. J’étais plutôt stressé, comme chaque fois que je vais chez le dentiste. J’y suis allée avec ma sœur qui devait elle-aussi consulter un dentiste, donc l’ambiance avant de partir était à peu près la même que celle d’une salle d’attente… Peut-être cet enthousiasme très modéré a joué son rôle – mes meilleures soirées commencent souvent par le désir de ne pas sortir de chez moi, je suppose que les meilleurs voyages peuvent commencer de la même façon.

C’est ainsi que j’ai décidé d’aller à Belgrade. Nous y sommes allées en août, et nous avions de la chance de choisir ce mois-ci. En août, il y a un festival de « bière et musique » – Beer Fest. Ce festival offre un grand choix de bières assez bon-marchés (1-2 euros) et, qui n’est pas à négliger, l’entrée est gratuite. Et ce qui m’a immédiatement séduite, c’était l’ambiance. Je ne connaissais pas les chanteurs et les groupes, je connaissais seulement les grands tubes en anglais chantés pas quelques artistes. Mais l’ambiance était si positive et amicale que j’ai dansé toute la soirée, et ce chaque soirée (le festival dure pendant plusieurs jours). Par ailleurs, nous nous sommes fait des amis pendant ce festival, et ce sont nos nouveaux amis belgradois qui nous ont fait découvrir Belgrade.

Kalemegdan serbie
Kalemegdan

Nous sommes d’abord allés à Kalemegdan, forteresse médiévale qui donne sur le confluent de la Save et du Danube. J’aime les forteresses médiévales et le sentiment de mystère qu’elles font naître en moi. L’immense forteresse de Kalemegdan m’a fait le même effet. J’ai aussi aimé le grand monument intitulé Le Vainqueur qui se trouve là-bas.

 

Puis nous nous sommes promenées à Skadarlija, quartier bohème, plein de fleurs et de jolis cafés qui s’appellent « kafana » en serbe.

Skadarlija serbie
Skadarlija

Pourtant, le café belgradois que j’ai préféré ne se trouve pas à Skadarlija mais ailleurs, et ne porte pas le nom « kafana » mais un nom français : « Le Petit Bar ». Aller à l’étranger et préférer un café au nom français ne me rend pas très aventurière, mais lorsqu’on n’est pas chez soi et on voit quelque chose écrit dans sa langue, on se sent immédiatement lié à cet endroit. Par ailleurs, « «Le Petit Bar » est le café préféré d’une de mes amies serbes, c’était son idée de boire du café là-bas chaque jour, et c’est ainsi que j’ai pris l’habitude d’y aller.

Le-Petit-Bar

Après s’être autant promené, avoir tant dansé et bu (soit du café, soit de la bière) il faut aussi trouver un bon coin pour manger, n’est-ce pas ? À Belgrade ce n’est pas un problème, la solution se présente au coin de presque chaque rue. C’est très facile de trouver des kiosques où on peut acheter des grillades, et les grillades que j’ai mangées là-bas sont parfaites ! Bien sûr je n’avais pas le droit de manger de grillades tous les jours, à cause de mes traitements chez le dentiste, et je trouve que c’est l’unique mauvais aspect de tourisme dentaire en Serbie – il faut faire des efforts surhumaines pour ne pas céder aux tentations de manger de grillades, et la tentation est partout dans la ville !

La proximité des autres pays doit être considérée comme un de nombreux avantages de tourisme en Serbie. Un jour j’ai décidé de visiter la Roumanie, et il me fallait moins de deux heures pour arriver à Timisoara. Cette ville se trouve près de le frontière serbe, donc c’est facile d’y aller passer une journée et de rentrer à l’hôtel à Belgrade le soir. Il me faudrait au moins deux ou trois jours pour aller visiter Bucarest et le château de comte Dracula, je n’ai pas pu visiter tout le pays, mais, si jamais vous êtes en Serbie, ce serait dommage de rentrer en France sans avoir visité Timisoara. Cette ville est si près de Belgrade que ça me faisait rire d’apprendre qu’il était une heure de plus là-bas : je ne savais même pas que la Roumanie faisait partie d’un autre fuseau horaire. Oui, c’est vrai qu’on apprend beaucoup en voyageant !

Je n’ai passé que quelques heures à Timisoara, mais le temps que j’ai passé là-bas m’a suffit de tomber amoureuse de cette jolie ville. Plus petite que Belgrade, située sur une rivière plus petite que la Save et le Danube, cette ville est quand même assez grande pour ne pas être découverte toute entière en une seule balade. C’est pourquoi j’ai décidé d’y revenir, au moins encore une fois. Ses rues et son architecture la rendent irrésistible.

Timisoara
Timisoara

La Croatie et l’Hongrie sont aussi proches de Belgrade, mais malheureusement je n’ai pas eu de temps pour les visiter.

Ce que je dois absolument souligner comme un avantage concernant les voyages dans un petit pays de l’Europe de l’Est, c’est que les prix là-bas sont moins élevés. Chacun d’entre nous voudrait visiter des destinations lointaines, ou bien des destinations « luxueuses », mais ce serait dommage de faire l’impasse sur des pays comme la Serbie. Si votre situation financière est si mauvaise qu’il vous semble que vous ne pouvez pas voyager, vous pourriez peut-être visiter un petit pays de l’Europe de l’Est, ce sera pour un voyage dépaysant et relaxant à la fois.

Un autre avantage de la Serbie, et je suppose de pas mal d’autres pays de l’Europe de l’Est, c’est que ce ne sont pas de grands pays, donc vous pouvez en profiter pour allez visiter les pays voisins.

Beaucoup d’entre mes amis me demandent si je veux revisiter la Serbie, et je leur réponds toujours « oui, absolument. Je veux y aller de nouveau, et visiter quelques autres villes et quelques autres pays voisins. »

À propos de Sylvie Dubois

J’ai 32 ans, je suis passionnée de voyages, mais je n’ai pas assez de temps libre pour la rédaction de mon propre blog, c’est pourquoi j’écris des articles invités.

Voir aussi

Paddle à Palma De Majorque

Les Baléares : paddle à Palma De Majorque

C’est l’été, vous le savez, en ce moment je suis dans un période très SUP …

4 commentaires

  1. Très joli article ! J’ai moi aussi passé quelques jours à Belgrade et j’ai adoré les bars et la cuisine. J’y ai découvert une auberge de jeunesse extra, très conviviale, jeune et totalement déjantée. Les gérants nous ont indiqué plein de bons coins où sortir ! J’ai aussi adoré le street-art dans la ville !

  2. Je suis passionnée de voyage comme toi. Je préfère surtout les endroits exotiques. Pour ma part, je ne suis jamais allé à Serbie. Je pensais toujours qu’il n’y a rien à découvrir. Et là, je suis réellement étonné et impressionné de voir tous ces quartiers intéressants de la grande ville et aussi ces photos. J’aimerais beaucoup voir ce festival. Quand tu dis bon marché, t’es sûr ? Comment cela se fait ?

  3. D’abord merci Morgane pour ton commentaire. Moi aussi j’ai adoré le street-art, mais je ne l’ai pas mentionné dans l’article car j’aime le street-art en général… Et lorsque je commence à parler de cela, c’est un propos sans fin. 😀 donc j’ai évité le sujet afin d’écrire un article sur Belgrade, et pas sur le street-art belgradois. 🙂

    Thomas, moi aussi je pensais comme toi il y a un an 😉 Bien sûr j’aime toujours les destinations exotiques, mais la découverte de l’Europe de l’Est a sans doute influencé mes projets de voyages.
    Et c’est bon marché simplement parce que le coût de la vie en Serbie est moins élevé que chez nous. Donc, tout coûte moins 😀

  4. Vraiment bel article! Nous l’avons partagé sur notre page facebook Dental Tourism Serbia. Afin d’améliorer notre offre et la qualité de service, nous souhaiterons comprendre pourquoi vous vous êtes décidé plutôt d’aller en Serbie qu’en Hongrie (qui semble être leader), est-ce que vraiment le critère de prix était primordial ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge