Tableau de bord / Conseils aux voyageurs / Blogueurs : comment déclarer son blog à la CNIL + le point sur la législation ⚖️
Legislation blog-min

Blogueurs : comment déclarer son blog à la CNIL + le point sur la législation ⚖️

Après 3 ans de blogging sur Make My Trip, je viens à peine de faire ma déclaration à la CNIL. Je savais qu’en tant que blogueur, j’y étais obligé, seulement parce que j’ai un formulaire de contact sur mon blog. Mieux vaux tard que jamais.

J’en parlais sur ma page Facebook, je tourne actuellement une série de vidéos de formation sur le blogging voyage. J’aborde dans le premier module de cette formation la législation des blogueurs.

Bon, c’est la partie moins fun du truc, moi je veux seulement parler de mes voyages et donner un max de conseils et de bons plans. Mais voilà, je récolte quelques adresses emails et j’offre la possibilité de me contacter à mes lecteurs, alors, bim. Je me retrouve en plein dans les papiers.

A noter que si tu tiens un blog et que tu n’es pas déclaré à la CNIL, tu risque quand même jusqu’au 5 ans de prison et 300 000 euros d’amendes. Pas cool

Aller je te montrer comment faire pour pas nik… toute ta vie juste parce que tu as voulu écrire quelques articles en ligne.

Déclaration à la CNIL : mode d’emploi

  1. En premier lieu : rends-toi ici : CNIL et clique sur « ajouter à ma sélection » en bas de la page
  2. Remplis les informations demandées

CNIL mode d'emploi blog inscription

CNIL mode d'emploi blog inscription

CNIL mode d'emploi blog inscription

CNIL mode d'emploi blog inscription

C’est bon. T’as demande est envoyée, tu vas recevoir par mail un document sous 4 jours avec ton numéro de déclaration. Tu dois l’afficher dans tes mentions légales.

Le point sur la législation : les obligations des blogueurs

Les mentions légales

Une page de mentions légales est obligatoire, elle doit comprendre :

  • Le vrai nom, prénom et adresse du blogueur
  • Un email de contact et un numéro de téléphone
  • Le nom du responsable de publication (toi)
  • Les coordonnées de l’hébergeur du site : son nom, sa dénomination ou raison sociale, son adresse et son numéro de téléphone.
  • Le numéro de déclaration à la CNIL

A travers tes mentions légales, tu informe les visiteurs de l’existence et des modalités d’exercice de droit d’accès aux informations qui les concernent et du droit de les faire modifier, rectifier ou supprimer.

Si tu n’as pas de mentions légales, tu risque jusqu’à 1 an de prison et 75 000 euros d’amende.

Tu peux les mettre en place via un générateur de mentions légales comme : Subdelirium.

Les images libres de droits

Il faut que tu sache que, dans les textes, tu n’as pas le droit de poster une photo sur ton blog d’une personne, sans son consentement. Egalement, tu ne peux pas utiliser de photos trouver sur internet, sauf sous licence public. Aussi, il faut faire attention quand tu prend des photos de bâtiments publics. L’architecte ou une personne ayant droit pourrait porter plainte (très rare mais à savoir).

Les posts sponsorisés

Un des moyens de monétiser un blog est de rédiger des articles sponsorisés (commandés par un tier) et de les poster sur le blog. Tu peux également insérer des liens sponsorisés (même principe). La publicité comme celle-ci ne doit pas être trompeuse ou déguisée, tu dois donc dans chaque article afficher une mention « article sponsorisé » ou « cet article contient un lien sponsorisé ». De plus, être transparent est bien mieux apprécié par les lecteurs.

Les cookies 

Le cookie est un traceur qui récolte des informations sur les utilisateurs. Si tu utilise Google Analytics par exemple, tu récolte des données et tu dois donc informer et demander la « permission » aux internautes.

Comment l’intégrer facilement : tu peux le faire avec des plugins (WordPress). Très simple à utiliser, tu vas pouvoir afficher une hello barre sur ton blog pour informer les internautes que tu utilise des cookies.

Le duplicate content

Bien évidemment, tu ne dois jamais copier-coller un contenu trouvé sur le web. Déjà, c’est pas bien, puis c’est très mauvais pour le référencement naturel car Google le voit.

Si c’est ton contenu qui est plagié, tu dois récolter un maximum de preuve (imprim écran avec date par exemple, témoignages…). Ensuite contact le copieur et demande lui de retirer son article. Tu pourras aller en justice s’il refuse.

Pour savoir si quelqu’un te copie :

  • Pour les images, tu peux aller dans Google Image, prendre ta photo et la glisser dans la barre de recherche.
  • Pour les articles tu peux utiliser des outils gratuit en ligne comme Siteliner ou Copyscape.

Déclarer tes revenus

Bien entendu, tu vas devoir déclarer ce que tu gagnes avec ton blog. Au début, peu de blogueur le font car les sommes sont minimes et ne dépasses généralement pas les 300 euros par mois. Mon bon conseil est bien sur te dire de déclarer quoi qui l’arrive mais si tu gagnes moins de 300 euros et cela n’est pas régulier, tu ne seras pas embêté. Je dis ça, je dis rien.

👉 Accès direct à la formation « Un blog pour changer de vie » 👈

À propos de Flo

Esprit libre et toujours l'envie de prendre la route pour un nouveau Road Trip, partir à la découverte du monde, de ses peuples, cultures et paysages est tout simplement pour moi la meilleure manière de vivre sa vie. J’espère te faire partager cet enthousiasme sur mon blog.✌️

Voir aussi

Le guide de l’auto-stoppeur 👍 comment faire du stop et voyager autrement

Christchurch, Nouvelle-Zélande fin 2014. Arrivé d’Australie où j’avais passé quelques mois, j’entamais un tour de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge