Tableau de bord / Australie / Young : capitale de la cerise et du cherry-picking en Australie
Cherrypicking à Young

Young : capitale de la cerise et du cherry-picking en Australie

Young en Australie, petite ville dans l’outback au niveau de Sydney. C’est une ville très connue pour le fruitpicking notamment pour le cherry-picking, la cueillette de cerises. C’est ici que je me suis rendue lors de mon road trip en Australie pendant 1 mois dans la plus grande ferme de cerise de toute l’Australie (il parait). Et ça n’a pas été simple d’y rentrer.

Après avoir parcouru le Queensland de Cairns jusqu’à Brisbane et avoir enchaîné les expériences désastreuses en fruit picking. Nous étions du côté de Coff Harbour, proche de Byron Bay à presque égale distance entre Brisbane et Sydney. Il nous restait 3 mois en Australie, et nous n’avions pas assez d’argent pour finir le trip. Plus encore, nous avions pour ambition de voyager en Indonésie et en Nouvelle Zélande (c’était pas gagné).

Un soir, en cherchant un job en fruitpicking sur le wifi de notre auberge, je suis tombé sur un message du groupe Facebook « les Français à Sydney » (a savoir que ces communautés de Français sur Facebook sont vraiment très utiles en voyage dans le pays). L’annonce disait que la saison des cerises démarrait à Young et que les fermiers cherchaient à recruter.

Nous avons fait plus de 900 km pour aller à Young sans être sûr d’être accepté dans une ferme.

Une fois sur place, nous dormions sur une rest area avec ni eau, ni toilette, ni douche, ni wifi, bah rien en fait. Nous avions juste l’emplacement dans un coin de foret pour notre van. Etant donné que c’était la seul rest area du coin, nous avons fait beaucoup de rencontre qui nous ont ouvert les portes de plusieurs fermes.

Cueillete de cerise australie

Finalement acceptés dans la première ferme, celle pour laquelle nous avions roulé 2 jours non stop. Notre logement est monté en gamme puisque nous logions sur un bout de terrain prêté par la ferme. Mais tout le monde à Young parlaient d’une ferme très connue dans le coin. Le top du top de la ferme à cerise, la plus grande du pays. Nous avons décidé de tenter notre chance quand même. Après 1 semaine de travail dans la première ferme, nous avons été pris dans la fameuse grande ferme. Je ne sais pas comment nous avons fait, nous étions quasiment les seuls Français et l’on nous avait promis qu’il était impossible d’y travailler (piston piston…).

Ironie du sort, nous avons galéré 4 mois à trouver un travail en Australie. Nous avions essayé le picking de tomate, d’oignons, d’ail, de brocolis, de fraise et là nous avions 2 jobs en même temps.

Nous avons enchaîné les deux pendants 2 semaines avant de finalement rejoindre la grande ferme où l’on gagnait beaucoup plus. Pour informations, le prix de la « bin » de cerise dans les grandes fermes est pratiquement le même partout : environ 10-12 dollars. Mais certaines fermes ont des arbres plus fournis que d’autres. Nous pouvions nous faire jusqu’à 50 dollars de plus par jour dans la grosse ferme.

Condition de vie et de travail dans le cherry-pickings

Alors, comment se passait notre quotidien dans le cherry-picking ? C’est très simple, on se lève très tôt le matin vers 5-6h, il fait à peine jour à cette heure là. On rejoint chacun une rangée d’arbres à faire. On prend des échelles, des « buckets » autour du coup et des « bins » pour vider les « buckets » et on attaque. On comptabilise nos « bins » sur des petits papiers que nous laissons sur place pour que le staff du fermier les ramasse.

Cherrypicking Young

Il y a deux choses que j’ai aimé dans le fruit picking en Australie : la première c’est d’être payé à la semaine et la deuxiéme, c’est que dans le cherry picking, tu peux bosser quand ça te chante. Evidemment, tu es payé au rendement, donc si tu te bouge pas le cul, tu fera pas de sous. En général, je bossais de 6h à 14h les meilleurs jours et de 6h à 10h les jours où j’avais vraiment la flemme. Mais c’est plus facile psychologiquement de travailler selon ses propres horaires.

L’autre gros avantage de ces horaires, c’est que nous avions toute l’après-midi pour nous. Nous nous rendions en général en ville, à Young pour manger ou pour profiter de la piscine municipale. C’est marrant, même dans la plus petite ville d’Australie, on a toujours trouvé une piscine.

Young est une très bonne ville pour trouver du travail en Australie, encore une fois il faut toujours arriver lorsque la saison commence. Il y a moyen de se faire beaucoup d’argent, même en plein milieu de la saison. De plus, le cherry picking, c’est le travail en ferme le plus facile que nous ayons vus. A l’exception de quelques bouts de peau qui partent au bout des doigts, on s’en sortait très bien.

Ferme de cerise Young

Ferme de cerise Young

Infos utiles à Young :

À propos de Flo

Esprit libre et toujours l'envie de prendre la route pour un nouveau Road Trip, partir à la découverte du monde, de ses peuples, cultures et paysages est tout simplement pour moi la meilleure manière de vivre sa vie. J’espère te faire partager cet enthousiasme sur mon blog.

Voir aussi

Port Grimaud La venise Provençale

« La Venise Provençale » : ma visite de la cité lacustre de Port Grimaud

Port Grimaud est une cité lacustre située dans le golfe de Saint-Tropez. Petit havre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge