Tableau de bord / Australie / Nimbin, Une soirée chez les hippies
Nimbin ville hippies

Nimbin, Une soirée chez les hippies

Bienvenue à Hippies Land, après avoir quitté la GoldCoast, nous nous sommes permis un petit détour dans le sud pour voir la fameuse ville hippies de Nimbin. Un détour d’une soirée pour voir de véritables hippies dans leur environnement.

Nimbin est connue dans toute l’Australie, célèbre pour être une des dernières ville hippies du pays. Située à seulement 1h30 de la GoldCoast, la ville se trouve dans les terres et les montagnes. En bref, Nimbin se résume en une seule rue entourée de maisons aux façades psychédéliques et aux couleurs arc-en-ciel. Une ville où il ne se passe pas grand chose excepté le vendredi soir.

On nous avait parlé de Nimbin bien avant de partir en Australie, une ville célèbre pour ses hippies, sa babacool culture et aussi pour son petit penchant pour une certaine substance interdite mais limite tolérée dans cette ville. Un lieu à visiter absolument pour retomber dans les années 60. Nous sommes partis en fin d’après-midi de la Gold Coast après avoir visité la tour Q1. Arrivés en début de soirée et après avoir roulé dans des routes de montagnes plutôt serrées, nous arrivons dans la fameuse « seule » avenue de Nimbin. Sur la route, le temps de faire le plein nous rencontrons un homme qui connait bien la ville, il nous fait part d’une mauvaise nouvelle dont toute l’Australie parle, le Raimbow Café et le Musée de Nimbin, les deux plus grandes institutions de la ville ont brûlé 2 jours plus tôt. Une grande déception pour la population de la ville. Nous l’avons ressenti quelques minutes après notre arrivée en allant boire un verre dans un bar du coin. Une hippie visiblement triste et en colère criait au scandale dans la rue. Apparemment l’incendie ne serai pas accidentelle. Nous n’en saurons jamais plus.

Nimbin town hippies

Il y a deux caravane parc autour de la ville dont un situé derrière l’avenue principale. Un environnement babacool bourré de message de paix. Parti de là, nous nous mettons à la recherche d’un endroit pour manger. Impossible de trouver de nourriture disons banale ou passe-partout. Il y a tout au plus quatre endroits ou manger dans la ville. Au final, je me retrouve à manger des nems cru au kangourou avec un coca-cola bio. Pour ma première fois à manger du kangourou, j’avoue avoir été un peu déçu. Un repas très bizarre dont je ne garde pas un bon souvenir.

[Mise à jour]

Quelques mois après avoir écrit cette article et dans ma descente vers le sud de l’Australie, j’ai tenu à refaire un stop à Nimbin. Ce n’était pas un vendredi mais un mardi et croyez moi, la ville était archi morte. Tout ça pour dire que Nimbin, c’est court mais c’est surtout le vendredi soir pour en profiter pleinement.

Nimbin reste une petite ville hippies conviviale qui sort de la normalité en Australie. Nimbin, c’est seulement ça, ça se résume en une rue et une soirée mais tout ça vaut vraiment le détour.

Next stop : La Sunshine Coast

À propos de Flo

Esprit libre et toujours l'envie de prendre la route pour un nouveau Road Trip, partir à la découverte du monde, de ses peuples, cultures et paysages est tout simplement pour moi la meilleure manière de vivre sa vie. J’espère te faire partager cet enthousiasme sur mon blog.

Voir aussi

Port de Cassis côte d'azur

Nice – Marseille : itinéraire d’un road trip sur la côte d’azur

C’était en novembre ; avec ma chérie, nous sommes partis depuis chez nous à Nice …

6 commentaires

  1. Petite étape très intéressante de ton voyage 😉

    En effet ça donne envie de faire un détour par cette ville. La ville est animée uniquement le vendredi soir ?

    Très belle découverte en tout cas.

    • Coucou Ameloche,
      Et oui la ville est très animées le vendredi soir et pour « Mardi Grass » gros festival de Nimbin. Je suis retourné a Nimbin il y a quelques semaines, nous etiond dimanche et il ne se passait quasiment rien dans la ville. C’est vraiment très petit.

  2. Je ne connaissais pas du tout cette ville. Mais elle m’a l’air vraiment très sympa 🙂

  3. J’y suis resté 2 jours, j’ai beaucoup aimé, et particulièrement les happy cookies dans la rue 🙂 et les poubelles sur lesquelles il est écrit ‘no dealing »
    une expérience différente, c’est sur!

  4. Salut Flo, salut a tous !

    Nous etions le mois dernier en Australie et on a fait un petit road trip avec ma copine le long de la cote. On avait entendu parlé de nimdim et on s’est dit c’est cool, ce sera une ambiance sympa pour se fumer un petit joint tranquille… On a beaucoup roulé ce jour la et j’avoue j’etais crevé en arrivant et j’avais hate de commencer la soiré. c’etait en semaine je sais plus quel jour. On se pointe au premier restau : le mec est entrain de fermer il est 20h … Bon ok, il nous servira en take away. Hyper desagreable et pas accueillant. On est limite géné de lui commander 2 parts de pizza. Ensuite on se balade un peu, effectivement ca a l’air mort et deprimant. On croise un femme un peu perché et on lui demande ou on pourrait partager un pet avec les locaux. Elle nous indique le café du bout de la rue. On s’est carrément fait envoyé boulé par la serveuse qui fermait. Les mecs dehors etaient tous avec un joint au bec entrain de bader… Drole d’ambiance franchement pas attirante. Du coup tant pis on se dit on va au campsite pour la nuit on trouvera peut etre des gens sympas. On arrive un peu tard vers 22h et on se dit qu’on paiera le lendemain matin puisque « l’office » est fermé. A peine garé un espece de local qui parle dans sa barbe me demande si on a booké. Evidemment nan mais il y a plein de place et on est pas la pour tricher on veut payer demain ! le mec nous dit de degager tout de suite. Super…. pas moyen de lui expliquer, ce blaireau est a l’image des gens de cette ville, franchement on est degouté et finalement hyper content de se barrer d’ici meme si on est crevés…..
    Je viens de lire des articles sur ce bled qui disent que les locaux en ont marre des touristes qui viennent juste pour avoir de la beuh. Ok ca peut avoir une connotation un peu lourde, mais honnetement, cet endroit n’est connu que pour ca, les gens labas on des boutiques qui vendent des bang et toutes ces conneries, je comprend pas pourquoi c’est si compliqué d’acheter un joint pour le fumer avec les gens d’ici tranquillement. On est pas la pour acheter 20kilos ou je sais pas quoi……. C’est tres dommage parce qu’on sent qu’il y a un potentiel a faire un bled sympa et accueillant mais en realité c’est vraiment naz. Accueil zero ambiance zero campsite zero enfin aucun intérêt. Enfin si, un seul intérêt mais qui en fait n’est pas partagé ……….. Le seul regret du roatrip !!!!!!!!!!

    • Je ne suis pas totalement choqué de ce que tu raconte. La deuxiéme fois que je me suis rendu à Nimbin, j’ai senti une ambiance plus lourde. Comme je le dit dans l’article, des locaux m’avaient conseillé de m’y rendre le vendredi soir et pourtant tout était ouvert jusqu’a très tard et ça bougeant de tout les côtés. Tous les habitants se retrouvaient devant le Nimbin Hall. Avec quelques petites substances, on avait passé une super soirée. Je crois que le problème à commencer avec l’incendie du Nimbin muséum. Je suis arrivé 2 jours après et les locaux étaient très en colère. J’entend depuis beaucoup de mauvaises expérience sur Nimbin. C’est dommage car la ville est top et il y a pas de rando sympa autour. Puis c’est une vrai expérience au cœur de l’Australie quand on débarque depuis peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge